.... Frontale en plein, avec ses personnages aux yeux et aux mains grands ouverts, sa peinture et ses dessins vous prennent de face, mais ç'est pour vous demander qui vous êtes, vous, parce que, quand même, il y a bien quelque chose derrière tout ça. L'insécurité du simple, le secret de ces airs de deux airs, de ces images de derrière la tête se retrouvent dans la mise en scène de ce "petit théâtre des instants".

Luis Casinada, éditeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2007 - retour au site www.isabelle-marsala.fr